Recyclage papier

[…]Le recyclage papier permet de préserver les forêts qui sont considérées comme les poumons de la planète. […]

L'industrie papetière est la première industrie du recyclage en France. Le recyclage papier permet de préserver les forêts qui sont considérées comme les poumons de la planète. Chaque tonne de papier recyclé sauve environ 15 arbres.

Les bureaux sont parmi les grands consommateurs de papiers en France avec la presse et l’édition publicitaire.

  • Les papiers et cartons représentent plus de 70 %  des déchets produits par les activités de bureaux
  • Les bureaux se débarrassent chaque année de 700 000 tonnes de papier, dont seulement 17 % est récupérée et recyclée
  • 200 milliards de pages sont imprimées en France par an
  • 32 milliards de pages imprimées sont oubliées sur l’imprimante ou jetées avant lecture, représentant une somme de 400 millions d’€ qui part à la poubelle

Les traitements que subit le papier, lors de recyclage, diminuent la qualité des fibres. Pour obtenir un papier recyclé de qualité, il faut un papier usagé de qualité, auquel on ajoute des fibres neuves. Le recyclage du papier de bureau dans une filière spécifique, génère un papier de meilleure qualité. Son prix de rachat peut atteindre  180 € la  tonne, à comparer avec le prix de rachat de papier issu des vieux magazines, limité à 60 € la tonne.

ecofolioDepuis le 1er Janvier 2010, la papeterie est concernée par la REP (Responsabilité Elargie du Producteur). Les producteurs de papiers se voient verser une  éco-contribution qui  financera la mise en place de circuits de collecte municipaux ou privés. Cette éco-contribution (37 € HT/ tonne de papier) est versé au compte de l’organisme EcoFolio qui s’occupe depuis sa création en 2007 à la promotion de la filière de gestion de papiers usagés.

Le seuil de perception de l’éco-contribution a été relevé à 5 tonnes pour les papiers imprimés en 2009. En pratique, si  une entreprise a mis sur le marché moins de 5 tonnes de papiers concernés par la réglementation durant l’année 2009, elle n’est  pas tenue d’effectuer une déclaration en 2010.



Haut de page