Géothermie

[...]La géothermie permet de produire de la chaleur et de l’électricité.[...]

La géothermie désigne à la fois la science qui étudie les phénomènes thermiques internes du globe ainsi que les processus industriels qui visent à l'exploiter, pour produire de l'électricité et/ou de la chaleur.

Les capacités modernes de forage ont permis d'aller chercher les calories plus près du magma. Le plus profond jamais creusé (12 km de profondeur), le Forage sg3, a ainsi atteint une température de plus de 180 °C. Les Philippines produisent 25 % de leur électricité par géothermie.

Le magma terrestre étant chaud, la croûte terrestre laisse filtrer cette chaleur. La plus grande partie de la chaleur interne de l'eau (87%), est produite par la radioactivité des roches qui constituent le manteau et la croûte terrestre. La géothermie vise à étudier et exploiter ce phénomène d'augmentation de la température en fonction de la profondeur.

On distingue généralement :

  • La géothermie très basse énergie (température inférieure à 30°C) ayant recours aux pompes à chaleur

En France, la température moyenne au niveau du sol est en général de 10 à 14°C et au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans le sous-sol, celle-ci augmente en moyenne de 4°C tous les 100 m .

La géothermie très basse énergie permet le chauffage de maisons individuelles jusqu’au chauffage par réseau de chaleur. Ce type de géothermie se montre particulièrement adapté au chauffage de logements collectifs ou de locaux du secteur tertiaire (hôpitaux, administration, centres commerciaux…).

·         La géothermie basse énergie (température entre 30 et 90°C)

En France, les forages implantés pour chauffer les logements sont profonds de 1 à 2 km. Ils captent l’eau chaude (entre 50 et 90°C) de couches géologiques des bassins sédimentaires

  • ·         La géothermie haute énergie (température supérieure à 150°C)

La géothermie haute énergie utilise la vapeur sous pression qui permet d’alimenter les turbines des centrales géothermiques. Elle est utilisé pour produite de l’électricité.

La géothermie est écologique

Une exploitation géothermique produit peu de rejets. La quantité moyenne de CO2 émise dans l'atmosphère par les centrales géo-thermo-électriques dans le monde est de 55 g/kWh, alors qu'une centrale au gaz naturel en produit 10 fois plus.         

La géothermie est renouvelable

Contrairement aux réserves fossiles, la géothermie ne se vide pas de son réservoir au fur et à mesure que l'on s'en sert. L’eau piégée ou transitant dans le sous-sol, se renouvelle soit naturellement par le ruissellement des eaux de surface, soit par l’option technologique de l’injection artificielle. Quant à la chaleur, elle est contenue dans la roche qui représente 90% ou plus du gisement.

La géothermie est partout

A la différence des énergies fossiles les plus utilisées aujourd'hui, ces réserves ne sont pas situées dans quelques sites particuliers, éventuellement désertiques ou au fond des mers. La chaleur du sous-sol est présente sur tous les continents, offerte à tous les hommes.

La géothermie est particulièrement développée dans les bassins aquitain et parisien pour le chauffage urbain. Lorsque la température du réservoir géothermique est plus élevée et permet de produire de la vapeur, il est possible de produire de l'électricité : c'est le cas de l'usine de Bouillante (Guadeloupe) .

 

geothermie

 

source BRGM

 

Principales utilisations de la géothermie en fonction des températures

La production d'électricité, le thermalisme et le chauffage urbain restent les applications les plus connues et les plus répandues de la géothermie. Mais les applications de la géothermie sont bien plus ouvertes.

geothermie

               

La production de chaleur

Les principaux pays producteurs sont le Japon, la Chine, l’ex-URSS, les pays d’Europe centrale et orientale et les Etats-Unis.

La France recèle dans son sous-sol un véritable trésor géothermique dont une infime partie est aujourd'hui exploitée. On dénombre seulement 65 installations dédiées au chauffage urbain réalisées pour l'essentiel dans les années 1980. Elles assurent la couverture des besoins d'environ 200 000 équivalent-logements.

La France a joué un rôle de pionnier dans le développement de la géothermie en montrant l'exemple notamment avec la technique du doublet et avec un réservoir dans le Bassin parisien, le Dogger, qui présente la plus grande densité au monde d'opérations de géothermie en fonctionnement.

Les aides locales aux particuliers pour l'installation de pompes à chaleur (PAC) ou la réalisation d'opérations de géothermie sont très disparates selon les collectivités.

La production d’électricité

On dénombre aujourd’hui un peu plus de 350 installations géothermiques haute et moyenne énergie dans le monde. La puissance mondiale de ces centrales électriques est d’environ 9,7 GW en 2007(contre 8 en 2000), ce qui ne représente que 0,3% de la puissance mondiale électrique installée sur la planète. La puissance de fonctionnement en 2007 est estimée à un peu plus de 8 500 MWe (source : European Geothermal Congress 2007). Très loin derrière l'hydroélectricité, en nombre de MWh produits, la géothermie reste cependant, avec la biomasse et l'éolien, l'une des trois autres sources principales d'électricité par énergie renouvelable dans le monde.

énergie renouvelable

 
Haut de page