Chimie verte

[...]La chimie verte a pour but la conception des produits et des procédés chimiques permettant de réduire ou d’éliminer l’utilisation et la synthèse de substances dangereuses[...]

La Chimie Verte a pour but la conception des produits et des procédés chimiques permettant de réduire ou d’éliminer l’utilisation et la synthèse de substances dangereuses.

Cette définition de la chimie verte a été développée  par les chimistes américains Anastas et Warner  :

La chimie du végétal souvent assimilée, à tort -, à la chimie verte  par association d'idée, cherche à produire des molécules chimiques, communément appelées molécules biosourcées, à partir de ressources végétales (céréales, chanvre, oléagineux, bois, …). Par nature, la chimie du végétal répond à la plupart  des objectifs fondamentaux de la chimie verte: biodégradabilité, moindre toxicité des produits, usage de catalyseurs et utilisation de ressources renouvelables.

Il est reconnu que la chimie du végétal fait partie du concept plus large de chimie verte , même si fondamentalement, rien ne justifie au préalable de la moindre toxicité des composés naturels, ni même d'un meilleur bilan environnemental sur les aspects climat et énergie. Ainsi l'utilisation de polymères biodégradables à partir d'amidon de maïs a souvent été décriée car certaines particules non visibles à l'œil nu pourraient rester persistantes dans l'environnement. Le recyclage des sacs plastiques a un meilleur bilan environnemental que les matériaux biodégradables.

Les applications industrielles de la chimie verte sont multiples et certaines sont déjà largement utilisées :

  • Biomatériaux issus de la chimie verte, 100% naturel : type isolant naturel (dans le bâtiment) ou matériaux composites (pour l'automobile)
  • Dans la chimie fine et de spécialité : Principes actifs pour industries chimiques, pharmaceutiques ou agroalimentaires (bio solvants, biolubrifiants, tensioactifs, encres et peintures).
  •  Dans la chimie de base : Molécules plateforme (aussi appelées synthons ou building blocks), briques élémentaires à partir desquelles il est possible de synthétiser, par recombinaison chimique, d'autres molécules plus complexes.

Le développement actuel de la chimie verte est favorisé par sa pertinence face aux nouveaux enjeux de nos sociétés :

  1. Crise énergétique
  2. Changement climatique: L'industrie chimique, responsable de 4,4% des émissions de gaz à effet de serre en France, est sommée de réduire ses émissions. La chimie consomme environ 10% des hydrocarbures fossiles en France.
  3. Nouvelles exigences vis-à-vis du respect de l'environnement

 

  • Prise de conscience des parties prenantes : Le groupe de travail n°3 du Grenelle de l'Environnement était consacré aux impacts sur l'environnement et la santé humaine des produits chimiques
  • Au niveau européen, la Directive REACH vise à encadrer la production des produits chimiques en améliorant la connaissance de leurs propriétés toxiques.

La filière chimie verte  en France est en retard par rapport à d'autres pays : elle se distingue par une faible implication de l'industrie chimique. Ce retard est principalement du à l'absence de programme public et à un tissu industriel composé principalement de petites PME à faibles moyens.



Haut de page