Biomasse

[…] la biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques pouvant devenir des sources d’énergie[…]

La biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques pouvant devenir des sources d'énergie.

On distingue trois types de biomasse :

  • La biomasse lignocellulosique, ou lignine, constituée par : le bois, la paille, la bagasse de canne à sucre, le fourrage, les résidus verts. L'énergie chimique du bois est libérée par combustion sous forme de chaleur. Elle est ensuite utilisée comme telle pour le chauffage ou pour la production de l’électricité.
  • La biomasse à glucide, riche en substance glucidique facilement hydrolysable : les céréales, les betteraves sucrières, les cannes à sucre. La valorisation énergétique se fait généralement par fermentation ou distillation.
  • La biomasse oléagineuse, riche en lipides : colza, palmier à huile, etc.

La biomasse peut être utilisée soit directement (bois énergie) soit après une méthanisation de la matière organique (biogaz) ou de nouvelles transformations chimiques (biocarburant).

La biomasse utilisée pour la production d’énergie dégage du  CO², comme le font les énergies fossiles : charbon, gaz ou pétrole. En brûlant, la biomasse libère le CO2 qu’elle aura au préalable extrait de l'atmosphère par la photosynthèse. Cependant la biomasse à capté le CO² dans un passé proche tandis que ce processus a eu lieu il y a des millions d'années pour les ressources fossiles. Le bilan quantitatif en CO2 de la biomasse est donc nul mais seulement si toute l'énergie dépensée pour extraire du combustible de la biomasse est elle aussi d'origine biomasse. Il faut également faire très attention en utilisant la biomasse à ne pas libérer d'autres gaz à effet de serre, comme le méthane (CH4) qui a un pouvoir réchauffant environ 21 fois supérieur au CO2.

L'énergie tirée de la biomasse peut dans la plupart des cas être considérée comme une énergie renouvelable. A l'heure actuelle, on constate un manque de visibilité et de structuration de cette filière en plein développement. Avec 30,7 % du total mondial, les États-Unis sont le premier producteur d'électricité à partir de la biomasse, devant l'Allemagne et le Brésil (7,3 %).

En France pour 2007, la biomasse représentait 71% de la production de chaleur renouvelable, 50% de la production totale d’énergie renouvelable (chaleur, électricité et carburants), et 5% de la consommation finale d’énergie. Les 9,4 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) consommés sous forme de chaleur le sont essentiellement dans le secteur résidentiel puisque la consommation de chauffage au bois domestique s’élève à 7.4 Mtep (source : Direction Générale de l’Energie et du Climat).

La biomasse après une méthanisation de la matière organiqueproduit des  effluents gazeux (biogaz). Ils sont issus de la fermentation de matières organiques contenues dans les déchetteries, les stations d'épuration, etc. Le méthane est un puissant gaz à effet de serre est le principal gaz. Il est utilisé comme ressource énergétique, via sa combustion, et ainsi produire de la vapeur et de l'électricité.

Le compost peut être assimilé à la biomasse. C’est un procédé par lequel la matière organique se décompose sous l'action des micro-organismes. Avec des conditions adéquates d'aération, d’humidité et de température, et ce qu’il faut d'ingrédients à base de carbone (C) et d'azote(N), le compostage apporte une matière organique riche en composés fertilisants qui peut être utilisé comme terreau pour le jardinage. Cette forme de biomasse libère également des quantités de méthane.

La biomasse après transformations chimiquespeut être utilisée comme carburant (biocarburant). On en trouve plusieurs types : huile végétale brute, esters d'huiles végétales (colza,...), éthanol, produit à partir de blé et de betterave, présent dans le super sans plomb.

En France, les taris d’achat de l’électricité (garantis sur 15 ans) produite à partir de la biomasse ne sont pas incitatifs. Ces tarifs n’ont d’ailleurs suscité qu’un nombre assez limité de projets car ils ne permettent pas de rentabiliser les investissements. 



Haut de page